Observation des captures en mer

L’observation des captures en mer, qu’elles soient débarquées ou rejetées par les navires de pêche professionnelle, permet de mieux connaître les interactions entre l’activité de pêche, les ressources et les écosystèmes marins. Ce dispositif est appelé ObsMer.

Pourquoi observer les captures de la pêche professionnelle ?

Navire bleu

A bord d'un navire, environ un tiers des opérations de pêche est observé. A chaque opération, une partie de la capture est triée par les pêcheurs pour être commercialisée, l'autre partie ne l'est pas mais ces deux types de captures sont échantillonnés par les observateurs scientifiques. Un échantillon de chaque espèce est alors prélevé pour être mesuré et pesé.

Les paramètres biologiques de ces espèces étant relevés lors des campagnes en mer ou en laboratoire, il est alors possible d'estimer quelle partie de la population de poisson, en âge et maturité sexuelle, est soumise à l'exploitation de la pêche professionnelle. Les données sont alors exploitables pour contribuer aux évaluations de stocks par les Organisations Régionales de Gestion des Pêches (ORGP) et autres instances scientifiques comme le CIEM (Conseil International pour l’Exploration de la Mer) ou le CSTEP (Conseil Scientifique, Technique et Economique pour la Pêche).

Quelles sont les données recueillies ?

  • Le métier de pêche en lui-même : stratégies, engins, zones de pêche…
  • La composition de la totalité des captures, commercialisées ou pas : espèces, poids, nombre d’individus, distribution en taille, sexe, proportion des rejets, captures accidentelles de mammifères marins…
  • L’environnement de la marée : météo, saison, localisation de la marée…

Les observateurs collectent ces données selon un protocole scientifique rigoureux. Le choix du navire professionnel se fait à partir d'un plan d'échantillonnage qui fixe la liste des navires devant être observés. Les navires sont distingués selon leur zone de pêche, leurs métiers pratiqués et leur taille.

Les atouts du programme ObsMer

  • Une collaboration étroite entre les observateurs, les pêcheurs professionnels et leurs représentants (comités des pêches, organisations de producteurs...), l'Ifremer et l'administration.
  • Des observateurs scientifiques embarqués  pour observer les captures dans les conditions réelles de pêche.

ObsMer est un outil complémentaire à d’autres dispositifs scientifiques de collecte de données des ressources exploitées : paramètres biologiques, observation des ventes aux points de débarquement (ObsVentes), auto-échantillonnage…

Le cadre règlementaire

Ce programme répond aux requis du règlement EU-MAP, , et dont la mise en œuvre est cofinancée par le fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP).

Ce programme répond à l’obligation communautaire de collecter des données pour certains métiers sur les captures totales, ainsi que sur les captures accidentelles de mammifères marins (règlement EU-MAP) ; traduit dans un plan de travail national de collecte de données, PTN. Il est mis en œuvre par de la Direction des pêches maritimes et de l'aquaculture (DPMA) et cofinancé par l'Union européenne dans le cadre de la politique commune de la pêche.